DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20 : priorité à la croissance

Vous lisez:

G20 : priorité à la croissance

Taille du texte Aa Aa

Les pays du G20 s’engagent à renforcer la reprise économique. Réunies à Toronto, les plus importantes puissances mondiales sont parvenues ce dimanche à des conclusions non contraignantes pour les Etats membres. Ce qui n’empêche pas les participants d’afficher leur entente et leur satisfaction, à commencer par Barack Obama : “Nous sommes d’accord pour poursuivre nos efforts afin de créer des emplois. C’est ma priorité économique en tant que président. C’est pourquoi nous voulons accroître la demande globale. Chaque économie est unique et chaque pays choisira sa voie. Mais ne vous y trompez pas, nous avançons dans la même direction”.

Autre priorité du G20 : réduire les déficits publics de moitié d’ici 2013. Un objectif que le Japon n’est pas tenu d’atteindre étant donné son endettement de 200% de son produit intérieur brut.

“Toutes les ententes ici sont volontaires, dans le sens où nous sommes des pays souverains. Nous avons pris des engagements, et le monde attend nos progrès. Dans le cas des cibles pour la fiscalité, c’est plus qu’une entente parmi des chefs : c’est une entente pour des marchés” a souligné l’hôte de ce G20, le Premier ministre canadien Stephen Harper.

Enfin la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne prévoient de taxer leurs banques pour compenser le financement public consacré à leur sauvetage. Une taxe légitime selon le G20, mais qui ne fait pas l’unanimité. Le Canada et le Japon, notamment, refusent de faire payer leurs banques jugées prudentes durant la crise.