DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Internet: l'autre agent de voyage

Vous lisez:

Internet: l'autre agent de voyage

Taille du texte Aa Aa

C’est une réalité : en 10 ans, les touristes français ont modifié leurs habitudes et ne poussent plus forcément la porte d’une agence de voyage pour organiser leurs vacances. Grâce à internet, ils ont gagné en autonomie et se sont transformés en experts, comparant les prix et discutant avec d’autres voyageurs. Selon une étude de la fédération du e-commerce et de la vente à distance , au cours des six derniers mois, plus de la moitié des internautes (58%) ont acheté sur le web des billets de transports, des séjours ou des nuitées d’hôtel. Pour s’informer et construire leur séjour, ces e-touristes disposent d’une palette d’outils : visites en 3D des hôtels, du hall à la piscine, rencontre virtuelle avec le chef-cuisinier etc.

Crise oblige, internet permet aussi d‘être à l’affût des meilleurs prix grâce aux enchères ou aux dernières minutes. Avec la toile, c’est acheter malin et optimiser son budget.

Tous ne sont pas à l’aise sur internet. Beaucoup cherchent encore la sécurité de l’agence, et surtout le contact humain. Selon un baromètre Ispsos/Europ Assistance, 11% des Français ayant déclaré partir en vacances cet été ont réservé “physiquement” leur séjour dans une agence contre 14% en 2009 et 19% en 2008.

Mais où partent en vacances les Français ?

60% annoncent leur intention de rester en France avec une nette préférence pour le bord de mer : c’est le choix de 37% des Français cet été. Destination phare : la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. La Corse espère battre son record de l’an dernier avec 3,2 millions de séjours. Malgré les dégâts causés par la tempête Xynthia, la Vendée parle de “perspectives stables ou en augmentation “ et la Charente-Maritime annonce un “été qui se présente bien”. Conséquence peut-être d’un hiver très long, de la Côte d’Opale à la baie de Somme, la tendance est à “une réduction des dépenses et des séjours plus courts.” La montagne devrait connaître une belle saison, les taux de réservation sont en hausse. Et le camping reste toujours une valeur sûre en terme d’hébergement.

La France, première destination touristique mondiale en nombre de visiteurs

Si l’hexagone est toujours la première destination touristique mondiale en nombre de visiteurs, elle se situe seulement à la troisième place en terme de recettes derrière les États-Unis et l’Espagne.

Pour doper la destination France , Atout France, l’agence de développement touristique de la France a élaboré une stratégie pour les dix années à venir. Pistes privilégiées : des offres adaptées et la relance d’investissements touristiques.
Parmi les cibles à fort potentiel, les seniors au pouvoir d’achat élevé vivant en Europe, au Japon et aux États-Unis, ou les classes moyennes des pays émergents tel que le Brésil, la Russie ou la Chine.
Autre cible: les évènements professionnels, un marché qui représente 10% des voyageurs internationaux accueillis en France.
En 2009, La France a accueilli 74 millions de touristes mais pour près de 14% d’entre eux, les séjours correspondent à du transit.
Enfin l’agence mise sur une stratégie autour de la marque France via “Rendez-vous France”, un logo peu connu des professionnels et des touristes.

(Avec AFP)