DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Téhéran gèle le dialogue jusqu'à fin août

Vous lisez:

Téhéran gèle le dialogue jusqu'à fin août

Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Ahmadinejad a décidé de suspendre les discussions sur le nucléaire jusqu‘à fin août. Le président iranien n’a pas apprécié les sanctions votées par le Conseil de sécurité de l’ONU le 9 juin dernier. Et il le fait savoir aux puissances occidentales “pour leur apprendre la politesse”, dit-il. Parmi ceux qui l’accusent de vouloir se doter de l’arme atomique, la CIA. Le directeur de l’agence de renseignement américaine assurait hier que l’Iran pourrait avoir des bombes nucléaires rapidement : “Nous pensons qu’ils ont assez d’uranium faiblement enrichi pour deux bombes, déclarait Léon Panetta. Ils doivent encore l’enrichir complètement pour y arriver. Et s’ils le décident, cela pourrait prendre deux ans.”

Une information à laquelle a réagit le président russe : “Si les informations des services secrets américains sont confirmées cela va aggraver un peu plus la situation et je n’exclue pas que ce problème devra être étudié avec plus de considération”, a dit Dmitri Medvedev.

Téhéran a également demandé que le Brésil et la Turquie rejoignent le cercle fermé des pays qui participent aux négociations sur le dossier nucléaire. Le président iranien continue d’affirmer qu’il ne développe pas un programme nucléaire militaire.