DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire des espions russes : pas de dramatisation à Moscou et Washington

Vous lisez:

Affaire des espions russes : pas de dramatisation à Moscou et Washington

Taille du texte Aa Aa

L’affaire des espions russes présumés va-t-elle faire pschitt au plus haut sommet des Etats américain et russe? Washington et Moscou tentent vraisemblablement de la minimiser à entendre les déclarations de hauts responsables des deux pays. Ce mercredi en début d’après-midi, ni le président américain Barack Obama, ni son homologue russe, qui ont affiché leur entente la semaine dernière, ne se sont exprimés publiquement sur ce sujet. La diplomatie russe dit souhaiter que l’incident “n’aura pas d’effets négatifs sur les liens russo-américains”. Un journal russe affirme même qu’un ordre tacite a été donné dans l’administration pour ne pas commenter l’affaire dans la presse en Russie.

Pour Peter Earnest, ancien agent de la CIA, ce n’est peut-être pas un hasard si une dizaine d’espions présumés ont été arrêtés quelques jours après la visite du président russe Medvedev aux Etats-Unis. “On se demande si ce n’est pas un message qui est envoyé, disant : regardez, nous sommes au courant, arrêtons cela ou ne faites plus cela. C’est intéressant de voir quel moment a été choisi pour faire ce coup de filet”.

Dix personnes ont été arrêtées dimanche sur le sol américain avant de comparaître devant la justice. Elles ont été inculpées pour espionnage. La plupart sont originaires de Russie. Parmi elles figure une jeune russe qui a fait les choux gras des tabloïdes.