DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle douloureuse, une gifle pour Angela Merkel

Vous lisez:

Présidentielle douloureuse, une gifle pour Angela Merkel

Taille du texte Aa Aa

“Merkel est finie”, titrait jeudi matin la presse allemande. Les quotidiens ont commenté la victoire à la présidentielle dans la douleur de Christian Wulff, après trois tours et plus de neuf heures de vote. Cette élection mercredi a mis en lumière les tensions dans la coalition menée par Angela Merkel, tensions relevées par l’opposition.

“Merkel est au tapis”, a constaté Renate Künast, des Verts. “La coalition doit travailler correctement maintenant, a rajouté le ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg. On a pu se réjouir qu‘à la fin du vote, pas au début. On doit maintenant redoubler d’efforts pour travailler.”

Christian Wulff, 51 ans, a été élu avec 625 voix. Par dizaines les élus de son parti ont voté pour le candidat de l’opposition sociale-démocrate/vert, Joachim Gauk, qui a obtenu 494 suffrages. Tout cela est le signe d’une coalition gouvernementale divisée, et affaiblie.

Le vote interminable au Reichstag, le plus long de l’histoire du pays, a été suivi par les touristes et les Allemands au pied du bâtiment berlinois. Sur un écran qui sert en ce moment à suivre les matchs de la Coupe du monde, et sur le niveau de l‘équipe allemande, là, au moins, il y a consensus….