DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidence belge de l'Union : discret coup d'envoi

Vous lisez:

Présidence belge de l'Union : discret coup d'envoi

Taille du texte Aa Aa

Un passage de témoin en toute discrétion, à l’image de la nouvelle présidence européenne. La Belgique succède à l’Espagne à la présidence tournante de l’Union, au moment où le gouvernement démissionnaire en est réduit à expédier les affaires courantes. Ce qui n’entame pas le moral du chef de la diplomatie belge :

“C’est un immense honneur pour nous de pouvoir débuter ce 1er juillet, par une belle journée. Et à voir la météo, c’est de bon augure pour une présidence”, a déclaré Steven Vanackere.

Pour les six prochains mois, ou du moins jusqu‘à la formation d’un nouveau gouvernement, la Belgique a donc pris le parti de laisser au président permanent du Conseil, Hermann Van Rompuy, toute latitude pour mener les travaux. La présidence tournante jouera les co-pilotes.

Pour autant, le semestre s’annonce chargé en dossiers importants, depuis la supervision bancaire et financière jusqu‘à la mise en place du nouveau service diplomatique européen.