DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie-Israël: léger réchauffement des relations bilatérales

Vous lisez:

Turquie-Israël: léger réchauffement des relations bilatérales

Taille du texte Aa Aa

Le ministre turc des Affaires étrangères a livré des précisions, devant le Parlement, sur sa rencontre avec un membre du gouvernement israélien. Cette rencontre qui a fait polémique. Elle est la première de ce niveau depuis l’assaut, fin mai, d’une flottille humanitaire en route pour Gaza par l’armée israélienne.

“Le ministre israélien du Commerce, Ben-Eliezer, a demandé à nous rencontrer en tant qu‘émissaire spécial envoyé par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu”, a précisé Ahmet Davutoglu. “Nous avons accepté cette rencontre. C‘était la meilleure chose à faire pour réitérer nos demandes face-à-face”.

Ces demandes sont au nombre de quatre: des excuses d’abord, des indemnités pour les familles des victimes, l’ouverture d’une enquête de l’Onu sur le raid et la levée du blocus de la bande de Gaza.

Cette rencontre entre les deux ministres a eu lieu à Bruxelles. Tenu secret, cet entretien a rendu fou de rage Avidgor Lieberman. “J’ai été trahi” a réagi le ministre israélien des Affaires étrangères contre le fait que l’entrevue ait eu lieu à son insu.

Le 31 mai dernier, l’opération menée par les commandos de la marine israélienne faisait neuf morts parmi les militants propalestiniens de la “flottille de la liberté”. Ils étaient tous turcs.