DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mexique : élections locales plombées par les cartels

Vous lisez:

Mexique : élections locales plombées par les cartels

Taille du texte Aa Aa

Rarement la violence des cartels de la drogue aura autant pesé sur une campagne électorale. Ce dimanche, le Mexique se rend aux urnes pour renouveler ses représentants locaux, notamment ses gouverneurs dans près de la moitié des Etats. Un scrutin qui a donné lieu à une longue série de meurtres attribués aux cartels. Autant d’avertissements lancés à la classe politique et aux électeurs.

L’emprise du crime organisé est particulièrement sensible dans les Etats du nord, frontaliers avec les Etats-Unis, principal destinataire du trafic de drogue.

La violence a culminé lundi dernier, avec l’assassinat de Rodolfo Torre, candidat favori au poste de gouverneur dans un Etat du nord-est.

La population elle est prise en otage. Cet habitant de Ciudad Juarez, la ville la plus violente du pays, est résigné. “J’aimerais qu’il n’y ait pas de meurtres”, dit-il “mais on sait comment ça se passe. Et je recommande aux gens d‘être prudents quand ils iront voter”.

Certains prédisent déjà une abstention particulièrement élevée. Le scrutin sera en tous cas un test pour le président Felipe Calderon qui a érigé la lutte contre les cartels en priorité nationale.