DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou, L'abolition des privilèges sur la route...

Vous lisez:

Moscou, L'abolition des privilèges sur la route...

Taille du texte Aa Aa

L’abolition des privilèges sur la route… c’est ce que sont venus réclamer ces manifestants.

Nous sommes à Moscou, et la colère populaire gronde contre les grosses berlines coiffées de gyrophares bleus qui s’affranchissent du code de la route pour mieux échapper aux terribles embouteillages de la capitale russe. Le phénomène prend de l’ampleur avec à la clef : énervement et risque d’accident garantis.

“Ma voiture a été impliquée dans un accident, et celui qui l’a provoqué avait une voiture avec un gyrophare. Il a causé l’accident et puis il est parti, tout simplement. Je suis là pour témoigner de ce que c’est d‘être victime quand on roule aux côtés de voitures d’une élite qui ne respecte pas les règles”

En théorie, pour obtenir le droit d’arborer un gyrophare à Moscou, il faut faire partie d’un ministère ou être membre de la Douma. Dans les faits, un gros chèque et un peu de persuasion suffiraient.