DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne peut-elle faire libérer des dissidents cubains ?

Vous lisez:

L'Espagne peut-elle faire libérer des dissidents cubains ?

Taille du texte Aa Aa

La diplomatie espagnole, Miguel Angel Moratinos, est soutenue par l’Eglise cubaine pour l‘éventuelle libération de prisonniers politiques du régime castriste.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères s’est entretenu ce mardi à Cuba avec le cardinal de La Havane, Jaime Ortega. Les deux hommes tentent de négocier l’assouplissement de la politique de l‘île. Pour cela Madrid pourrait abandonner la “position commune” adoptée par l’Union européenne en 1996. Une position qui empêche les 27 de coopérer pleinement avec La Havane, de façon indépendante, sans avancée en matière des droits de l’Homme.

“Nous pensons que le temps est venu pour le gouvernement espagnol de dépasser la position commune et de travailler de façon bilatérale, ce qui est bien plus facile et fructueux. Cela reflète les aspirations de l’Union européenne et de Cuba”, a expliqué le chef de la diplomatie espagnole.

Plusieurs prisonniers politiques pourraient être libérés pour raison de santé à une condition : ils doivent quitter l‘île avec leurs familles.

La situation des dissidents cubains inquiète la communauté internationale depuis la mort d’Orlando Zapata après une grève de la faim.

Un autre opposant au régime, Guillermo Farinas, a lui aussi cessé de s’alimenter pour alerter l’opinion publique. Son état de santé est critique.