DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chasse à l'homme: Raoul Moat avait des complices

Vous lisez:

Chasse à l'homme: Raoul Moat avait des complices

Taille du texte Aa Aa

Alors que le meurtrier présumé court toujours, la justice britannique vient d’inculper deux hommes pour complicité. Deux jeunes de 26 et 23 ans qui auraient fourni une arme à Raoul Moat et assisté à la fusillade de samedi. Il y a six jours, Moat blessait par balles son ex-petite amie et tuait son nouveau compagnon. Dimanche, il blessait un policier. La traque se poursuit autour de Rothbury et la police a de nouvelles informations:

“Dès le début, nous avions souligné que les griefs de Monsieur Moat étaient largement dirigés contre la police. Or il apparaît maintenant que Monsieur Moat menace le grand public”, a expliqué Sue Sim de la police de Northumbria.

Moat n’a eu de cesse de narguer les forces de l’ordre en les harcelant au téléphone ou en leur faisant parvenir une lettre de 40 pages dans laquelle il exprime sa haine de la police. Il croit que le compagnon de son ex-petite amie, l’homme qu’il a abattu, était un policer. Il accuse la police d’avoir détruit sa “relation amoureuse”.

Dangereux, armé, le fugitif de 37 ans est pourchassé dans toute la région de Rothbury où les habitants sont sur les dents. Deux autres suspects ont été arrêtés aujourd’hui.

Hier, la police a trouvé la tente de Moat et une autre lettre. Elle a offert 12.000 euros de récompense pour toute information menant à sa capture.