DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba va libérer des dissidents, mais attend un geste de l'UE

Vous lisez:

Cuba va libérer des dissidents, mais attend un geste de l'UE

Taille du texte Aa Aa

Le ministre espagnol des Affaires étrangères a obtenu de Raul Castro, le dirigeant cubain, l’une des plus importantes vagues de libérations depuis des années dans l‘île communiste. Mais Miguel Angel Moratinos à son retour doit convaincre ses collègues européens de revoir leur position vis à vis de Cuba. Depuis 1996 la position commune européenne conditionne le dialogue entre l’UE et Cuba, au respect des droits de l’Homme.

Voilà ce qu’en disait hier depuis Cuba le dissident Oswaldo Paya : “La position commune dit que les droits de l’Homme doivent être respectés à Cuba. Si ce n’est pas le cas, les relations entre l’Europe et Cuba ne seront jamais complètes et transparentes. Aujourd’hui les Cubains n’ont pas le droit de faire et de dire ce qu’ils veulent. Et l’Europe ne devrait pas oublier toutes ces injustices.”

Pour Guillermo Farinas, le temps presse. En grève de la faim depuis février, ce Cubain est dans un état très grave, mais serait prêt à se réalimenter quand les premiers prisonniers seront effectivement libres.

52 détenus d’opinion doivent être libérés. Les derniers d’un groupe de 75 personnes, arrêtés en 2003 et condamnés à de lourdes peines. Leurs épouses et mères attendent avec espoir ces libérations, mais après cela, il restera encore une centaine de dissidents dans les geôles cubaines.