DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dissident cubain Oswaldo Payá sceptique

Vous lisez:

Le dissident cubain Oswaldo Payá sceptique

Taille du texte Aa Aa

“Le gouvernement ne parle pas à l’opposition, et si le gouvernement relâche ces hommes juste pour les exiler, cela veut dire qu’il n’y a pas d’ouverture mais une nouvelle ère avec plus de prisonniers qui attendent d’autres prisonniers. Que voulons-nous ? Bien sûr, nous espèrons que c’est un geste qui créera une nouvelle opportunité politique de dialogue entre Cubains. Mais je le répète, ce dialogue doit être entrepris dans la liberté de parole, de mouvement, d’association et dans la liberté de choix. Après 51 ans, le peuple de Cuba ne veut plus attendre plus longtemps.”

“Aujourd’hui les Cubains savent que le changement est possible. Mais tant qu’ils n’auront pas le droit de vote tant que la loi ne change pas pour garantir ce droit il n’y aura pas de réel changement.”

“Si un homme doit choisir entre rester en prison ou quitter son pays, c’est un exil. Sa dignité n’est pas respectée. En revanche nous respectons la décision que chancun d’entre eux peut prendre parce que sa famille a beaucoup souffert. Nous demandons donc la libération de tous ces prisonniers sans conditions. Ce serait un vrai signe de changement.”