DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba: Farinas exhorte le gouvernement à respecter ses engagements

Vous lisez:

Cuba: Farinas exhorte le gouvernement à respecter ses engagements

Cuba: Farinas exhorte le gouvernement à respecter ses engagements
Taille du texte Aa Aa

C’est le plus important processus de libération qu’ait connu Cuba depuis dix ans. Sous la pression de l‘église qui a servi de médiateur, une cinquantaine de prisonniers politiques devraient être libérés.

Une annonce accueillie avec émotion à la Havane, où le dissident Guillermo Farinas, a mis un terme à une grève de la faim qui durait depuis près de 5 mois.

Le cyberjournaliste, très diminué par ce jeûne, a rédigé une déclaration lue par Hector Palacios,
un autre dissident politique.

“Je recommencerai ma grève de la faim si ce qui a été annoncé n’est pas suivi des faits. Mais si les engagements du gouvernement sont respectés, il n’y a pas de raison de poursuivre cette grève de la faim.”

Et l‘église n’est pas la seule à être intervenu dans cette affaire. Une trentaine d’opposants, dont des figures emblématiques des “Dames en blanc”, ont convaincu le dissident d’abandonner son jeûne.

“Cette grève de la faim de Farinas et celle qui a coûté la vie à Zapata et toute la répression exercée sur les dames en Blanc, tout cela a contribué à ce que le monde ouvre les yeux et que le gouvernement libère nos proches injustement emprisonnés, déclare l’une d’elle.”

Une libération occultée par la presse officielle cubaine qui est revenu sur la rencontre entre Raul Castro, les leaders de l’archevé et Miguel Angel Moratinos, le ministre espagnol des Affaires étrangères.

5 prisonniers, dont l‘état de santé est jugé critique, sont sur le point de rejoindre l’Espagne. La libération des autres semble imminente. Eux aussi seront autorisés à quitter le pays.