DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Perquisitions chez le gestionnaire de fortune de madame Bettencourt

Vous lisez:

Perquisitions chez le gestionnaire de fortune de madame Bettencourt

Taille du texte Aa Aa

En France, les suites de l’affaire Bettencourt, avec ce vendredi les perquisitions menées au domicile de Patrice de Maistre, et au siège de sa société, qui gère la fortune de madame Bettencourt. Les enquêteurs cherchent à connaître les éventuels mouvements de fonds depuis les comptes de la milliardaire vers ceux de personnalités politiques.

Il y a trois jours, la comptable de Mme Bettencourt affirmait sur le site Mediapart que Patrice de Maistre lui avait demandé de débloquer de grosses sommes d’argent, en 2007. Selon elle, il était alors question de financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. Interrogée hier par les policiers, elle est partiellement revenue sur ses propos. Alors comment expliquer ce revirement ? “on sent bien qu’il y a une pression judiciaire, politique et médiatique qui s’exerce sur elle”, estime François Bonnet, rédacteur en chef Mediapart. Il ajoute que cela “l’a amenée, sur des points extrêmement sensibles qui concernent directement le président de la république, à tempérer ses propos”. Et de conclure : “nous maintenons l’intégralité de l’article que nous avons publié le 6 juillet, nous le maintenons mots à mots”.

Parmi les personnalités citées dans cette affaire, il y a Eric Woerth, actuel ministre du travail. En 2007, il était trésorier de l’UMP. Dans le même temps, son épouse Florence, faisait du conseil financier pour le compte de Mme Bettencourt.
Sans oublier le conflit qui oppose la milliardaire à sa fille pour une affaire d’abus de faiblesse.

On l’aura compris, il n’y a pas une, mais plusieurs affaires Bettencourt, aux multiples rebondissements politico-médiatiques. Reste à la justice à faire toute la lumière, en toute indépendance.