DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le bilan des attentats de Kampala porté à 74 morts

Vous lisez:

Le bilan des attentats de Kampala porté à 74 morts

Taille du texte Aa Aa

En Ouganda, le bilan des attentats de ce dimanche s’est alourdi. On compte à présent au moins 74 morts. Le drame s’est produit dans un restaurant et dans un club de sport de la capitale. Les établissements étaient pleins. Les clients regardaient la finale de la coupe du monde de football. Deux bombes ont explosé, peut-être déclenchées par des kamikazes.

Les victimes sont en majorité des Ougandais, mais plusieurs étrangers ont aussi trouvé la mort. Parmi eux, des Ethiopiens, des Erythréens et un Américain.

Le président ougandais Yoweri Museveni s’est rendu au chevet des victimes. Il a condamné la “lâcheté” des auteurs de ces attentats, qui s’en sont pris à ces civils.

Aucune revendication pour l’instant, mais les enquêteurs soupçonnent le groupe terroriste somalien, Al Shebab. A plusieurs reprises, les dirigeants de ce mouvement proche d’Al-Qaïda ont lancé des menaces contre l’Ouganda et contre le Burundi. Ces deux pays d’Afrique centrale ont envoyé des soldats en Somalie dans le cadre de la force de paix de l’Union Africaine (Amisom) déployée à Mogadiscio. Or, les insurgés islamistes estiment que ces soldats de l’Amisom sont des “troupes d’occupation”, qui ne font que protéger un gouvernement jugé “illégitime”.

Les attentats de Kampala sont les plus meurtriers dans cette partie de l’Afrique, depuis ceux de Nairobi et Dar es-Salam, en 1998.