DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les premiers dissidents cubains en exil en Espagne

Vous lisez:

Les premiers dissidents cubains en exil en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Après 7 années passées derrières des barreaux pour avoir osé tenir tête au régime castriste, 7 anciens dissidents politiques cubains ont enfin pu retrouver leur famille lundi soir avant de s’envoler vers l’Espagne où ils sont arrivés ce mardi.

“Pour les autres qui n’ont pas souhaité quitter le pays dans lequel ils sont nés, nous espèrons qu’ils pourront eux aussi jouir des mêmes libertés que celles qui sont les nôtres actuellement, explique Julio César Gálvez Rodríguez.”

45 autres dissidents vont bientôt être relâchés. Des libérations qui interviennent dans le cadre d’un accord négocié entre le gouvernement et l’Eglise catholique.

“Pour moi et pour nous, le mot changement commence avec la liberté, non seulement la liberté de nos compagnons, mais celle de tous les citoyens, sans distinction, et quelques soient leurs opinions. Cuba mérite la démocratie et tout le monde doit pouvoir y prendre part, indépendemment de ses opinions, raconte quant à lui Léster González Pentón.”

Ce processus de libération est le plus important depuis que Raoul Castro a succédé à son frère aux rênes du pouvoir en 2006.

Il ne resterait que 115 personnes politiques sur l‘île, une fois les 52 dissidents libérés.