DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord d'association : la Géorgie et l'Europe commencent à négocier

Vous lisez:

Accord d'association : la Géorgie et l'Europe commencent à négocier

Taille du texte Aa Aa

Créer le premier Etat européen dans le Caucase. C’est l’ambition affichée par la Géorgie. Ce jeudi, l’ancienne république soviétique a ouvert des négociations avec l’Union européenne sur un accord d’association. Le président Saakachvili a reçu la haute représentante Catherine Ashton et le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. Immanquablement, il a aussi été question de la présence persistante de l’armée russe en Abkhazie et en Ossétie du Sud.

“Des régions immenses sans population et la seule chose, la seule raison pour laquelle les gens ne peuvent pas revenir chez eux, c’est la présence de la Russie, c’est la présence des troupes russes. Les troupes russes sont là pour geler le résultat du nettoyage, de la purification ethnique. C’est clair ! Sinon, comment on appelle ça ? Le tourisme militaire ?”, s’est emporté le président.

Le pro-occidental Sakaachvili a le soutien des Européens et des Américains. Récemment en visite dans le pays, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton a parlé d’occupation.
Il y a deux ans, une guerre éclair avait opposé troupes géorgiennes et russes dans ces deux provinces séparatistes de Géorgie, qui s‘étaient auto-proclamées indépendantes dans la foulée. Et Moscou maintient sa présence militaire malgré un accord qui prévoyait un retour aux positions d’avant-guerre.