DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Politique d'asile : l'Europe en manque de solidarité

Vous lisez:

Politique d'asile : l'Europe en manque de solidarité

Taille du texte Aa Aa

S’il est un dossier sur lequel l’Europe manque de solidarité, c’est bien celui de l’asile. Les ministres européens en charge de l’immigration viennent une fois encore d’en faire l’expérience. Lors d’une réunion consacrée au projet d’une politique commune d’asile, ils n’ont pas avancé d’un iota sur le partage de la prise en charge des demandeurs.

“Il y a beaucoup de différences entre les Etats membres aujourd’hui, et ce n’est bien sûr pas une situation satisfaisante. Il faut avoir un mécanisme de solidarité, mais aussi souligner que cette solidarité vient avec la responsabilité”, a déclaré la commissaire européenne aux Affaires intérieures Cecilia Malmström.

Sur les 229.500 demandes déposées dans les pays de l’Union l’an dernier, près de 167.000 ont été rejetées.
La règle veut que ce soit le pays d’arrivée du migrant qui traite la demande d’asile. Mais l’Espagne, l’Italie ou encore Malte croulent sous les dossiers et attendent de leurs partenaires européens qu’ils les délestent. Or une grande majorité refuse tout net.
La présidence belge de l’Union espère tout de même faire avancer ce projet d’harmonisation d’ici la fin de l’année.