DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sharam Amiri est rentré en Iran


Iran

Sharam Amiri est rentré en Iran

Shahram Amiri est rentré au pays. Le scientifique est arrivé à Téhéran dans la nuit et a retrouvé sa famille.

Un retour qui n‘éclaire pas toutes les zones d’ombres qui ont fait monter d’un cran la tension entre l’Iran et les Etats-Unis.

Shahram Amiri affirme avoir été enlevé en Arabie Saoudite l’an dernier lors d’un pèlerinage et conduit aux Etats-Unis contre son gré. Sur place on lui aurait promis 50 millions de dollars pour répandre des mensonges sur le programme nucléaire de l’Iran, dit-il.

“Les deux premiers mois j’ai été soumis à des tortures psychologiques et mentales très intenses de la part des agents de la CIA. Je me demande comment la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, qui se dit avocate des Droits de l’Homme, peut dire que j‘étais libre et que j‘étais venu de mon plein gré. J’ai des documents qui prouvent que je n‘étais pas libre, que je ne pouvais pas utiliser le téléphone ou parler à quiconque et que j‘étais sous le contrôle de gardes armés”.

Certaines sources assurent que Téhéran aurait exercé des pressions sur la famille d’Amiri pour qu’il retourne en Iran.

La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton a rejeté les accusations d’enlèvement et parle de coopération avec le scientifique.

Le Washington Post affirme que la CIA lui aurait versé 5 millions de dollars, de l’argent dont il ne devrait pas pouvoir profiter suite à son retour en Iran, précise le journal.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

BP teste son nouveau dôme