DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Financer la lutte contre le sida malgré la crise économique

Vous lisez:

Financer la lutte contre le sida malgré la crise économique

Taille du texte Aa Aa

L’argent, le nerf de la guerre dans la lutte contre le sida. Ce constat, plus vrai que jamais, a été réaffirmé lors de la conférence internationale sur le sida, qui se tient actuellement à Vienne en Autriche.

En cette période de crise financière, difficile de conserver le même niveau de mobilisation. Et pourtant, il ne faut pas baisser les bras, comme l’a rappelé Bill Gates, le célèbre milliardaire. “La période économique est délicate, admet-il. On voit bien que les efforts de financement ne sont pas aussi conséquents que ces dernières années. Les difficultés économiques amènent souvent les gouvernements à geler voire à réduire leurs investissements en matière de santé. Il faut faire tout notre possible pour que cela change”.

Autre grand donateur à s’exprimer à la tribune de la conférence de Vienne, Bill Clinton dont la fondation soutient financièrement la lutte contre le sida. Comme Bill Gates, l’ancien président américain a rappelé l’intérêt d’investir dans le domaine de la santé. “La santé, ce n’est pas seulement un droit, a lancé Bill Clinton, c’est aussi un formidable secteur économique dans lequel investir et dans lequel le retour sur investissement est très élevé”.

Par ailleurs, Bill Clinton a plaidé pour une meilleure utilisation des fonds alloués à la lutte contre le sida. Selon lui, trop d’argent est gaspillé dans des réunions internationales, au détriment des soins pour les malades.