DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pinceaux, couleurs et corps vivants en Autriche

Vous lisez:

Pinceaux, couleurs et corps vivants en Autriche

Taille du texte Aa Aa

Certains diront que c’est du voyeurisme, mais pour les puristes, c’est bel et bien de l’art : la peinture corporelle. Un des grands rendez-vous mondiaux du genre s’est tenu en Autriche.

Les règles sont simples : des pinceaux, des couleurs, et en guise de toile, le corps humain, masculin ou féminin. Après, cela relève de l’inspiration de l’artiste.

Des artistes, il en venu du monde entier. Des photographes aussi, car c’est une compétition, avec podiums, défilés et jury.

“J’aime beaucoup créer des êtres, explique l’artiste américain Brian Wolfe. C’est comme créer un nouveau monde, une nouvelle personne, de nouvelles choses, une nouvelle vie. Quelque part, on joue le rôle de Dieu”.

Voilà donc un art qui, semble-t-il, élève les esprits des artistes, mais qui, il faut bien le reconnaître, s’attache surtout aux corps…