DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fête nationale en Belgique sur fond de crise politique

Vous lisez:

Fête nationale en Belgique sur fond de crise politique

Taille du texte Aa Aa

C’est dans un contexte politique particulièrement tendu que la Belgique a célébré aujourd’hui sa fête nationale, alors que le pays est secoué par de graves tensions communautaires, ravivées par la victoire des indépendantistes flamands aux législatives.

Le roi des Belges Albert II a donc cherché à apaiser les tensions, lors de sa traditionnelle allocution télévisée d’hier, appelant le pays à se tourner vers l’avenir.

“Il y a lieu de préparer pour nos régions et communautés de nouvelles formes
de vie commune où chacun se sent bien, de résoudre les questions épineuses qui
ont divisé, et de trouver de nouveaux équilibres entre le fédéral et les entités
fédérées.”

Le 13 juin, le NVA, favorable à l’indépendance de la Flandre, emmené par Bart De Wever, est arrivé en tête des législatives.

Depuis, les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement vont bon train, même si officiellement De Wever dit ne pas être candidat au poste de premier ministre.

Illustration de l’incertitude ambiante: il aura fallu des jours avant que le pays, qui occupe la présidence de l’Union européenne depuis le 1er juillet, ne parvienne à un compromis sur la couleur des nouvelles plaques d’immatriculation.

Résultat, le modèle actuel avec 6 chiffres en lettres rouges sur fond blanc, devrait finalement à peine être relifté.