DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Cour internationale de justice attendue sur l'indépendance du Kosovo

Vous lisez:

La Cour internationale de justice attendue sur l'indépendance du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

La Cour internationale de justice doit aujourd’hui rendre son avis sur l’indépendance du Kosovo. Deux ans après la déclaration unilatérale de son indépendance par Pristina, 69 pays, dont les Etats-Unis et 22 des 27 pays de l’Union européenne, ont reconnu le pays, composé à 90 % d’Albanais.

Pour le ministre kosovar des Affaires étrangères, si la cour juge la déclaration d’indépendance légale, c’est l’espoir d’une reconnaissance par Belgrade d’un état de fait.

“Nous voulons que la Serbie reconnaisse les faits et les faits sont les suivants, le Kosovo est un pays reconnu par beaucoup d’autres pays, et va devenir un membre de la communauté internationale à tous les niveaux”, a dit Skender Hyseni.

De son côté Belgrade, soutenue par la Russie, considère que le Kosovo fait toujours partie de son territoire, et a obtenu de l’ONU qu’elle saisisse la Cour de justice sur la légalité de la déclaration d’indépendance.

Pour Vuk Jeremic, chef de la diplomatie serbe, la décision va permettre, dit-il, “de savoir si à l’avenir les frontières des Etats membres de l’ONU seront sûres. Nous saurons si une déclaration unilatérale est la norme légale”.

L’avis de la Cour internationale n’est pas contraignant, mais aura quel qu’il soit un impact important. En faveur de la Serbie, la stabilisation de la situation sur place pourrait être compromise. En faveur de l’indépendance kosovare, l’avis pourrait avoir un impact sur d’autres régions dans le monde.