DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise ouverte entre Venezuela et Colombie

Vous lisez:

Crise ouverte entre Venezuela et Colombie

Taille du texte Aa Aa

Hugo Chavez a annoncé qu’il coupait tous les liens diplomatiques avec son voisin colombien. Le président vénézuélien n’a en effet pas supporté les accusations de Bogota selon lesquelles des chefs rebelles des Farc auraient trouvé refuge au Venezuela.

Hugo Chavez : “Nous, Venezuela, à partir de cet instant, rompons tout contact avec le gouvernement colombien. Espérons que ne rien de sérieux ne se passe pendant les derniers jours du président Uribe à son poste”.

Le dirigeant colombien en effet quitte ses fonctions le 7 août.

Luis Alfonso, diplomate colombien, a demandé jeudi la création d’une commission chargée de vérifier la présence de plus de 1.500 guerilleros, selon lui, sur le sol vénézuélien :

“Nous voulons que cette commission internationale soit mise en place et qu’elle puisse visiter tous ces lieux dans les trente prochains jours. Cela ne peut pas attendre”.

La Colombie a par ailleurs déclaré cette semaine que des armes suédoises et achetées par le Venezuela durant les années 1980 se trouvaient aux mains des FARC, qui combattent le gouvernement colombien depuis plus de quatre décennies.

Enfin pour ne rien arranger, Bogota risque d’exaspérer encore plus ses voisins avec le projet actuellement en négociation avec les Etats-Unis sur un renforcement de la présence de troupes américaines sur le sol colombien.

Une présence justifiée par les deux alliés par la lutte contre le trafic de cocaïne, dont la Colombie est le premier producteur mondial.