DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de la Conférence mondiale sur le sida à Vienne

Vous lisez:

Fin de la Conférence mondiale sur le sida à Vienne

Taille du texte Aa Aa

Un bilan en demi-teinte pour la 18e conférence mondiale sur le sida qui vient de s’achever à Vienne en Autriche.

Si l’annonce de la mise au point d’un gel vaginal préventif a soulevé l’optimisme des 20.000 participants à la conférence et des manifestants présents dans la ville pour l’occasion, le chiffre d’au moins dix millions de personnes sans traitement
fait toujours froid dans le dos.

Julio Montaner, président de l’International Aids Society :
“Quand il y a une urgence à Wall Street ou une marée noire, des milliards et des milliards de dollars sont rapidement mobilisés, mais quand il y a un besoin d’une réponse rapide à la crise mondiale du VIH et du sida, la santé des gens mérite une réponse semblable, et pourtant nous ne la trouvons pas. Souvenons-nous que 7.500 autres personnes ont été infectées aujourd’hui, exactement comme hier, exactement comme demain”.

On est loin encore de l’accès universel aux traitements auquel s‘étaient engagés pour 2010 les pays de l’ONU.

Autre point noir, le respect des droits des malades, souvent rejetés ou victimes de discrimination, et ce surtout dans les pays de l’est.. dont aucun dirigeant n’est venu à la conférence.