DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sort d'une Iranienne condamnée à mort pour adultère suscite une mobilisation internationale

Vous lisez:

Le sort d'une Iranienne condamnée à mort pour adultère suscite une mobilisation internationale

Taille du texte Aa Aa

Des militants des droits de l’homme se sont rassemblés samedi dans 32 pays, du Brésil à l’Allemagne en passant par les Etats-Unis, pour dénoncer la condamnation à mort pour adultère d’une Iranienne de 43 ans, Sakineh Mohammadi Ashtiani. L’exécution de cette femme par lapidation avait été suspendue il y a deux semaines par le régime islamique iranien à la suite d’une campagne internationale.

“Plus d’une centaine de personnes ont été lapidées en 31 ans en Iran, explique la porte-parole de l’ONG Iran Solidarity, Maryam Namazie. Actuellement, 25 condamnés, dont Sakineh, risquent la mort par lapidation. Alors, nous voulons sauver la vie de cette femme. Et aussi mettre fin à une pratique moyen-âgeuse, brutale, barbare, qui n’a pas sa place au 21e siècle.”

Emprisonnée depuis près de cinq ans pour avoir eu une relation “illicite” avec deux hommes après la mort de son mari, Sakineh n’aurait avoué qu’après avoir reçu 99 coups de fouet puis elle s’est rétractée, a affirmé son avocat. Grâce à une mobilisation internationale, ses deux enfants espèrent maintenant lui épargner la mort, cette fois, par pendaison…