DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cambodge: la sentence contre le bourreau des Khmers rouges

Vous lisez:

Cambodge: la sentence contre le bourreau des Khmers rouges

Taille du texte Aa Aa

Le tortionnaire des Khmers rouges a finalement été condamné, 41 ans après la chute du régime de Pol Pot.

A 67 ans, “Douch”, l’ancien chef de la prison de Phnom Penh, considéré comme “un bourreau méthodique et zélé”, devrait passer le reste de sa vie derrière les barreaux.

Le tribunal exceptionnel, parrainé par les Nations Unies, l’a condamné à 35 ans de prison avant de réduire sa peine à 30 ans en raison d’une période de détention illégale.

“Douch”, de son vrai nom Kang kek Leu, avait plaidé coupable pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, endossant la torture, les exécutions et la terreur qui régnait dans sa prison de Thol Sleng. Mais il n’a jamais avoué aucune exécution personnelle.

Pendant le procès, entre mars et novembre 2009, il n’a rien renié de son rôle de directeur de la prison S-21, mais s’est réfugié derrière la peur d‘être abattu pour justifier son zèle.
Il a plusieurs fois demandé pardon aux rares survivants et aux familles des victimes.
Entre 1975 et 1979, environ 15.000 personnes ont été torturées et tuées dans cette prison devenue aujourd’hui lieu de mémoire.

Sous Pol Pot, plus d’un million et demi de Cambodgiens ont péri.