DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Condamnation de Douch: réactions mitigées des Cambodgiens


Cambodge

Condamnation de Douch: réactions mitigées des Cambodgiens

Le verdict du premier procès concernant un haut responsable du régime des Khmers rouge a été suivi avec attention et circonspection par les survivants et les familles des victimes de Pol Pot.

Ils étaient quelques dizaines rassemblées sous une tente, devant le tribunal pour suivre en direct la fin du procès du bourreau de la prison de Tuol Sleng. Et la sentence a été accueillie de manière mitigée. Elle est bien trop légère pour certains, car dans les faits, Douch, arrêté en 1999, a déjà passé 11 ans enfermé.

Rob Hamill, frère d’une victime:
“Ce que je ressens, ce n’est pas la question. Le plus important, ce sont les gens qui sont partis, qui ne sont plus avec nous et évidemment le peuple cambodgien qui continue de souffrir. Mais je ne suis pas content, non.”

Chum Mey, survivant de la prison de Tuol Sleng:
“Je suis désespéré parce que Douch n’est condamné qu‘à 18 ans de prison, il va être relâché.”

D’autres activistes des droits de l’homme ou proches des victimes des Khmers rouge se disent satisfaits malgré tout.

Seng Theary, défenseuse des Droits de l’Homme:
“Même s’il n’est pas condamné à perpétuité, il restera en prison pour le reste de sa vie à l‘âge qu’il a. Donc d’après moi, c’est acceptable.”

Pan Mony, fille d’une victime:
“Nous nous sentons soulagés parce que le tribunal l’a puni.”

Aucun survivant ou proche de victimes n’a fait cas des remords exprimés par le bourreau de la prison de Tuol Sleng.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mission accomplie pour le "Plastiki"