DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE durcit davantage les sanctions contre l'Iran

Vous lisez:

L'UE durcit davantage les sanctions contre l'Iran

Taille du texte Aa Aa

La pression internationale sur l’Iran franchit un nouveau palier. Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont validé de nouvelles sanctions. Objectif, forcer la République islamique à revenir à la table des négociations sur son programme nucléaire.

“L’Iran a naturellement le droit d’utiliser l‘énergie nucléaire à des fins civiles, mais elle a le devoir de le faire en totale transparence, parce qu’un Iran avec des capacités nucléaires militaires est inacceptable. Le fait que l’Europe soit unie là-dessus et parle d’une seule voix ne sera pas sans effet sur la rhétorique iranienne”, a expliqué Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères.

A l’instar des Etats-Unis et de l’Australie il y a quelques semaines, les mesures des 27 vont bien au-delà des sanctions votées début juin par le Conseil de sécurité de l’ONU. Un tour de vis supplémentaire qui pourrait bien porter ses fruits selon Mark Fitzpatrick, spécialiste de l’Iran à l’Institut international d‘études stratégiques:

“L’Iran a démontré à plusieurs reprises sa capacité à repousser les sanctions en se montrant prêt à négocier mais sans qu’ensuite ça n’aille vraiment quelque part. Et bien cette fois les sanctions sont là donc je pense que c’est une raison supplémentaire pour l’Iran de revenir à la table des négociations pour trouver une solution”.

Les sanctions de l’Union européenne visent en particulier le secteur énergétique, gaz et pétrole. Un secteur sensible car malgré sa place de
quatrième producteur mondial de pétrole brut, l’Iran dispose d’une capacité de raffinage très limitée. Il doit importer 40% de son essence.