DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Naissance du corps diplomatique de l'Union européenne

Vous lisez:

Naissance du corps diplomatique de l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Le corps diplomatique européen prend forme. Son nom: Service européen pour l’action extérieure (SEAE). Son rôle: permettre à l’Union d‘être mieux représentée dans le monde, et de parler d’une seule voix.

Officiellement lancé ce lundi, il sera dirigé par Catherine Ashton, la haute représentante de la politique étrangère de l’Union. Elle sera épaulée d’un secrétaire-général – probablement le Français Pierre Vimont – et de deux adjoints.

Les 27 ont beau répéter que ce service ne se substituera pas aux Etats, la grogne monte dans les chancelleries de plusieurs pays. Notamment parmi les fonctionnaires touchés par la rigueur budgétaire de leurs gouvernement. C’est le cas en Italie. Ils ont du mal à avaler une dépense de 3 milliards d’euros annuels pour doter la pieuvre européenne d’une tentacule supplémentaire. Ils craignent aussi l’affaiblissement des diplomaties nationales.

Le SEAE devrait être opérationnel le 1er décembre. Reste encore à nommer les chefs des 30 représentations de l’Union à l‘étranger. A terme, le service emploiera 6.000 à 7.000 personnes, fournies pour plus de la moitié par les institutions communautaires.