DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

BP : le nouveau patron semble moins désinvolte que son prédécesseur


Etats-Unis

BP : le nouveau patron semble moins désinvolte que son prédécesseur

La course au gigantisme crée un sentiment de supériorité chez pas mal de grands patrons arrivés au sommet : c’est le cas de Tony Hayward le patron de British Petroleum qui va quitter son poste, incapable de faire acte de contrition depuis le début de la marée noire provoquée par la plate-forme Deep water dans le golfe du Mexique.

British Petroleum a publié une perte trimestrielle de 17 milliards de dollars due à la marée noire. Quant au remplaçant de Tony Hayward qui prendra en octobre prochain la tête du groupe, il semble moins désinvolte que son prédécesseur.

“Nous allons apprendre beaucoup de tout ce qui s’est passé dans cet accident du golf du Mexique” a expliqué Bob Dudleyn, “que ce soit au niveau des installations, des gens et des différentes compagnies. Je suis sûr qu’il va y avoir des changements”.

Mardi des membres de Greenpeace ont bloqué plusieurs stations d’essence BP, dans la région de Londres notamment, remplaçant le logo de BP par une image où le tournesol à contour vert de la compagnie disparaît dans une mer de pétrole.

Greenpeace veut par cette action exhorter le nouveau directeur général de BP à ne pas nourrir je cite : “la même obsession pour les sources pétrolières à haut risque et sans égard pour l’environnement” que son prédécesseur.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Commémorations de l'armistice de la guerre de Corée