DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba: Fidel Castro occupe la place

Vous lisez:

Cuba: Fidel Castro occupe la place

Taille du texte Aa Aa

Fidel Castro a bien commémoré le début de la révolution cubaine. Les Cubains l’attendaient à Santa Clara pour la fête nationale, mais à 84 ans, Il commandante a préféré se recueillir en toute discrétion sur la place de la révolution à la Havane.

C‘était sa septième sortie publique en un mois.

Il a rencontré des intellectuels, artistes et journalistes cubains pour évoquer le programme nucléaire iranien, la situation en Haïti après le séisme, les bases américaines en Colombie et les dernières tensions entre le Venezuela et la Colombie à propos des rebelles colombiens des FARC. Les Etats-Unis ont sommé Hugo Chavez de répondre aux accusations de Bogota.

Commentaire de Fidel Castro:
“Cela prouve le niveau d’irresponsabilité de l’empire. Ils ne contrôlent pas, n’ont aucun contrôle sur leurs actions. Je dit, en blaguant mais très sérieusement, qu’ils appartiennent à la préhistoire.”

Par contre Fidel Castro s’est bien gardé d‘évoquer la grave situation socio-économique (1) que traverse l‘île.

Même silence radio du côté de Raul Castro, son frère et président de Cuba depuis 2006.
A Santa Clara, c’est le vice-président qui s’est adressé aux 90.000 cubains présents.
Aucune nouvelle réforme n’a été annoncée. Une simple promesse a été faite: “le régime agira sans improvisation ni précipitation pour préserver le système social”.

(1) Pays dépendant grandement des importations, Cuba a été touché de plein fouet par la crise économique mondiale qui a provoqué une baisse des recettes liées à l’industrie du tourisme et à l’exportation de matières premières. L’Etat contrôle 90% de l‘économie cubaine, minée par le marché noir et un appareil bureaucratique pléthorique. L‘économie cubaine souffre par ailleurs depuis 48 ans d’un embargo imposé par les Etats-Unis qui réclament des réformes démocratiques sur la petite île.