DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wikileaks : "la première agence de renseignement du peuple"

Vous lisez:

Wikileaks : "la première agence de renseignement du peuple"

Taille du texte Aa Aa

C’est ainsi que se définit lui-même le site internet Wikileaks. Wiki, pour le système de contribution des internautes, et Leaks, pour fuites.

En transmettant à des grands journaux comme le New York Times ou le Guardian des documents inédits et secrets sur la guerre en Afghanistan, Wikileaks connaît la plus large exposition de sa courte histoire… Le crédo de son fondateur, Julian Assange, toucher là où ça fait mal :

“Nous sommes familiers des entités dont nous montrons les abus, et qui tentent de nous critiquer afin de réduire la puissance de notre message… Et nous ne voyons aucune différence entre la réponse de la Maison Blanche dans ce cas présent et celle des autres entités que nous avons exposées”.

Une source anonyme a en effet estimé que Wikileaks était “une organisation qui s’opposait à la politique américaine en Afghanistan”.

Créé en 2006, le site s’est fait connaître l’année dernière en publiant la vidéo d’une attaque d’hélicoptère américain à Bagdad lors de laquelle une dizaine de civils avaient péri.

Une dizaine de milliers de personnes auraient contribué pour l’instant à Wikileaks.