DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corrida : "la compassion l'a emporté sur la barbarie"

Vous lisez:

Corrida : "la compassion l'a emporté sur la barbarie"

Taille du texte Aa Aa

Les anti-corridas savourent leur victoire à Barcelone. La fin de la fiesta taurine devrait en effet être effective d’ici janvier 2012 en Catalogne.
La députés catalans en ont décidé ainsi ce mercredi matin et à une large majorité

“Nous sommes très heureux que la raison et la compassion l’aient emporté sur la barbarie”, a martelé une défenseuse des animaux. “Nous avons travaillé durant de nombreuses années en ce sens. C’est un triomphe pour le peuple Catalan”.

L’interdiction des corridas a été votée par 68 voix contre 55.

Armés de 180 000 signatures, les opposants à la tauromachie réclamaient la fin de ce qu’ils définissent comme un “spectacle barbare”.
Ils ont eu gain de cause.

D’un point de vue politique, cette interdiction intervient dans un contexte déjà crispé entre le pouvoir central et la Catalogne semi-autonome.

Les pro-corrida voient dans cette loi l’explosion d’un des symboles de la culture espagnole.

“C’est décevant, je me sens impuissant en voyant que les politiciens décident à notre place”, regrette un jeune toréro. “Maintenant, nous n’auront plus le droit d’assister à un spectacle publique comme la corrida, spectacle qui existe depuis toujours. Ce sont les politiciens qui nous le volent”.

Cette interdiction pourrait aussi affecter l‘économie. La tauromachie génère des revenus touristiques importants et elle est déjà en perte de vitesse.

Seulement 16 corridas sont actuellement organisées chaque année en Catalogne contre 900 dans toute l’Espagne.