DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arizona : une nouvelle loi d'immigration qui fait débat

Vous lisez:

Arizona : une nouvelle loi d'immigration qui fait débat

Taille du texte Aa Aa

Fuir l’Arizona avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi d’immigration. Voilà ce qu’on fait beaucoup de migrants sans papiers depuis l’approbation de la loi en avril. La famille Aranda, originaire de Mexico DF, a aussi plié bagages. Ils habitent à Phoenix depuis 8 ans, mais ils ont trop peur de rester, comme l’explique Italia Aranda, étudiante de 20 ans : “Chaque fois que je vais en cours, j’ai peur d‘être arrêtée par la police et de ne pas pouvoir retourner chez moi. Je vais juste en cours pour étudier et faire ce que j’ai à faire, et encore, il y a un risque…”

Comme les Aranda, 400 000 personnes sans papiers seraient visées par la loi SB1070 en Arizona.
Cette loi rend l’immigrant illégal coupable de délit dans l’Etat et donne à la police le pouvoir
d’enquêter sur le statut des personnes suspectées d‘être des immigrants illégaux.

Frontalier avec le Mexique, l’Etat d’Arizona est la principale route du trafic de drogues et des personnes entre les Etats Unis et son voisin du sud. La violence et l’insécurité ont été les argument principaux des défenseurs de la loi, dont ici son auteur : “Ce n’est pas seulement une question de sécurité nationale, mais une fois qu’ils ont passé cette frontière, ce sont nos banlieues, notre système de santé, c’est notre système judiciaire, notre système éducatif … Et il est de notre responsabilité de protéger nos citoyens. Nous devons faire appliquer la loi ici, en Arizona.”

La loi rend aussi passible de délit le fait de transporter un immigrant sans papiers dans sa voiture, du coup des couples mixtes préfèrent aussi tout vendre et quitter l’Arizona. D’autres y voient une dérive raciste: “Cette nouvelle loi est une loi raciste, estime par exemple Josef Gabor. Malheureusement, moi qui suis né ici, qui suis citoyen américain, et vétéran des forces armées de ce pays, maintenant je vais me faire arrêter par la police simplement parce que je conduis ma voiture et que je suis hispano…”

Quelque 100 000 sans papiers auraient déjà quitté l’Arizona depuis que l’Etat a approuvé une loi qui sanctionne les employeurs embauchant des illégaux. Avec la nouvelle loi, ceci est devenu un délit.