DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rupture consommée Silvio Berlusconi et Gianfranco Fini


Italie

Rupture consommée Silvio Berlusconi et Gianfranco Fini

Le président du Conseil italien a demandé à son principal allié d’abandonner la présidence de la Chambre des députés hier soir lors d’une réunion avec l’exécutif de son parti, le PDL.

Gianfranco Fini a aussitot refusé de démissionner. Il avait même tenté l’apaisement dans la presse italienne. Mais Le Cavaliere est resté sur ses positions.

“Ce n’est pas un conflit entre deux personnes. Il y a simplement des divergences de points de vue”.

Silvio Berlusconi reproche à Gianfranco Fini des positions dissidentes de celles de son parti, le Peuple de la Liberté, parti que les deux hommes avaient co-fondé en mars 2009.

Gianfranco Fini avait demandé, notamment, aux responsables politiques impliqués dans des enquêtes judiciaires de démissioner. Il avait également contribué à modifier un projet de loi controversé limitant les écoutes téléphoniques, texte auquel Berlusconi était très attaché.

Cette nouvelle crise politique pourrait entraîner des éléctions législatives anticipées en Italie, une trentaine de députés pro-Fini ayant menacé de créer leur propre parti au parlement.

Prochain article

monde

Chine : risque de pollution chimique du fleuve Songhua