DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hostilité grandissante à l'égard de David Cameron au Pakistan

Vous lisez:

Hostilité grandissante à l'égard de David Cameron au Pakistan

Taille du texte Aa Aa

Le franc-parler du tout nouveau premier ministre britannique suscite toujours colère et indignation au Pakistan.

Mercredi, David Cameron avait accusé ce pays de jouer un double jeu dans la guerre contre le terrorisme, à l’occasion d’une visite en Inde.

En signe de protestation, le chef des renseignements pakistanais a annulé sa visite prévue la semaine prochaine en Grande-Bretagne.

Réaction de son prédécesseur, Hamid Gul.

“Les services de renseignement pakistanais suivent scrupuleusement la politique du gouvernement et ne cherchent pas à aller plus loin. Et notre politique est très claire. Nous voulons la paix en Afghanistan, et nous croyons que la paix en Afghanistan ne peut pas exister sans paix au Pakistan.”

Des propos que n’ont manqué pas de commenter les adversaires politiques de l’actuel premier ministre, à l’image de l’ancien ministre des affaires étrangères David Miliband, également pressenti pour succéder à Gordon Brown à la tête du Labour.

“Il a manifestement réussi à faire la une sur les questions d’affaires étrangères, mais ce dont nous avons besoin, ce sont de solides relations et partenariats. David Cameron a promis de dire tout ce qu’il pense, mais en fait il n’a évoqué qu’un volet du Pakistan et c’est ce qui nous fâche.”

Les déclarations de David Cameron font suite à la publication de documents secrets américains sur internet. Des documents particulièrement accablants, puisque le Pakistan, allié officiel de Washington, est accusé de collaborer activement avec les talibans, et même de financer la financer la rébellion afghane.

Autant dire que la rencontre entre le président pakistanais et le premier ministre britannique prévue ce mardi à Londres promet d‘être animée.