DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Pakistan n'en finit pas de compter ses morts

Vous lisez:

Le Pakistan n'en finit pas de compter ses morts

Taille du texte Aa Aa

Plus de 1 100 morts et des disparus qui vont encore alourdir ce bilan ; des dizaines de milliers de personnes toujours piégées par les eaux; 1,5 million de sinistrés… Le nord-ouest du Pakistan doit aussi maintenant faire face à des menaces d‘épidémie, avec les premiers cas constatés de choléra. Seule nouvelle rassurante : les pluies de mousson à l’origine de ces crues exceptionnelles se sont arrêtées. Mais pour combien de temps…

“La route principale est totalement détruite, commente un élu de la Vallée de Swat, l’une des zones les plus touchées. Les gens sont dans une grosse galère. 40 000 locaux et 2 à 3 000 touristes sont bloqués ici.” Et pour ne rien arranger, ces inondations touchent d’importants centres de production de fruits et légumes. Un coup dur donc pour l‘économie locale.

Pour faire face à l’urgence, les Etats-Unis ont envoyé de l’aide alimentaire et promis de l’argent, des hélicoptères, des bateaux, du matériel de secours. La Chine, elle-même durement frappée par les intempéries, s’est aussi mobilisée. Tout comme l’Union européenne. Ces soutiens ne seront pas de trop pour permettre au pays de se remettre des pires inondations de son histoire.