DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

BlackBerry mis à l'index dans le golfe

Vous lisez:

BlackBerry mis à l'index dans le golfe

Taille du texte Aa Aa

Question de sécurité nationale. Voilà comment les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite justifient la suspension de certains services sur le BlackBerry dès le 11 octobre prochain dans ces deux pays.

Le smartphone canadien est mis à l’index principalement en raison des contenus cryptés échangés par les utilisateurs, indéchiffrables par les services de sécurité de ces pays.

Il serait près d’un million à être concernés.

“C’est une erreur d’y mettre un terme, parce que le messenger et les services de BlackBerry nous permettent de communiquer, estime un utilisateur des Emirats.”

“BlackBerry est idéal pour le travail et tout le reste, et ce n’est pas bien de leur part de tout arrêter, commente cet autre utilisateur de Dubaï.”

Il ne sera donc bientôt plus possible aux abonnés du BlackBerry de ces pays d’accéder à leur messagerie, ni même de naviguer sur internet, lors de leurs déplacements à l‘étranger, même chose pour les étrangers de passage dans ces pays.

En attendant, les négociations vont bon train entre Research in Motion, le fabricant canadien de l’appareil, et les autorités de ces pays.

Les Etats-Unis ont très vivement réagi à cette annonce, évoquant un dangereux précédent.