DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme relatif après les affrontements entre Tsahal et des soldats libanais

Vous lisez:

Calme relatif après les affrontements entre Tsahal et des soldats libanais

Taille du texte Aa Aa

Les appels au calme de l’ensemble de la communauté internationale semblent avoir été entendus, au lendemain des affrontements meurtriers entre soldats israéliens et libanais, à la frontière entre ces pays.

Des accrochages qui ont fait quatre morts: trois côté libanais, dont un journaliste, et un côté israélien. Quinze militaires libanais et un israélien ont aussi été blessés.

Selon l’armée libanaise, la situation aurait dégnéré quand des soldats de Tsahal ont tenté d’arracher un arbre situé côté libanais.

Réaction du général Saïd Eid, secrétaire général du Conseil supérieur de la défense libanais.

“Le Conseil a donné des instructions pour faire face à toute agression contre notre territoire, notre armée et nos citoyens par tous les moyens disponibles et quels que soient les sacrifices”.

De son côté, l’armée israélienne affirme simplement que les Libanais auraient, les premiers, ouvert le feu. L’arbre de la discorde lui est toujours debout, malgré ce déchainement de violence.

“Nos soldats étaient en poste sur la partie israélienne de la frontière, déclare Avital Leibovich, porte-parole de l’armée israélienne. Ils se livraient à une activité de routine, quand des snipers ont ouvert le feu sur eux, c‘était un plan bien préparé.”

Hier soir, le conseil de sécurité de l’onu a convoqué une réunion d’urgence à New York.

Objectif, éviter une autre guerre dévastatrice comme celle de 2006, qui avait fait près de 1400 morts, civils pour la plupart.