DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arbre de la discorde: la FINUL donne raison à Israël

Vous lisez:

Arbre de la discorde: la FINUL donne raison à Israël

Taille du texte Aa Aa

Emotion hier à Netanya, ville côtière israélienne, à l’occasion des funérailles du lieutenant-colonel Dov Harari, ce soldat de Tsahal tombé mardi dans de violents accrochages avec l’armée libanaise.

Survenus à la frontière israélo-libanaise, ils sont les plus violents depuis l’instauration du cessez-le-feu en 2006.

Réaction du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

“Israël attend de la communauté internationale qu’elle condamne ces attaques de la façon la plus virulente qui soit. Il est du devoir des membres de la communauté internationale véritablement attachés à la paix de soutenir Israël dans son droit de se défendre contre ceux qui attaquent les innocents et veulent nuire à la paix.”

Les autorités libanaises affirment que ce déchaînement de violence a été provoqué par l’armée israélienne qui aurait tenté de déraciner un arbre situé côté libanais. Une version des faits contestée hier par la Force des Nations unies au Liban qui affirme que l’arbre se trouve en réalité au sud de la “Ligne bleue”, côté israélien.

“Le Liban a estimé qu’il s’agissait d’une provocation, a déclaré le ministre de l’information libanais Tarek Mitri. Nous avons donc informé la FINUL, qui a alors demandé aux Israéliens de retarder l’opération. Mais les Israéliens ont attendu une heure, voire deux, pour finalement maintenir l’opération comme prévu, plutôt que d’accepter de la repousser.”

Les 2 soldats et le journaliste libanais morts dans ces violences ont été enterrés avec les honneurs ce mercredi, dans leurs villages respectifs. Des cérémonies en présence de leurs familles et de nombreux représentants politiques.

Quant à l’arbre de la discorde, il a finalement été déraciné hier matin par les soldats israéliens.