DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golfe du Mexique: BP injecte du ciment dans le puits

Vous lisez:

Golfe du Mexique: BP injecte du ciment dans le puits

Taille du texte Aa Aa

Dans le Golfe du Mexique, BP a commencé à injecter du ciment dans le puits à l’origine de la pire marée noire qu’aient connu les Etats-Unis. Il s’agit d’une étape importante avant le rebouchage définitif. Au même moment, l’Agence océanographique américaine publie un rapport qui revoit à la baisse les conséquences de cette marée noire.

“ La principale conclusion de ce rapport, c’est que la grande majorité du pétrole s’est soit évaporé, dispersé, a été brûlé ou récupéré, selon Jane Lubchenco, administratrice de l’Agence océanographique et atmosphérique nationale. La plupart du pétrole qui s’est dispersé subit un processus de dégradation relativement rapide”.

Selon les scientifiques il ne resterait dans le Golfe du Mexique qu’un quart du pétrole qui s’y est déversé. Mais pas de quoi se réjouir: un quart, cela reste l‘équivalent de plus de quatre fois la catastrophe de l’Exxon Valdez en Alaska en 1989.

“ Les effets à long terme sur la vie sous-marine ne sont pas encore connus, estime Paul Anastas, de l’Agence de protection de l’environnement. BP a utilisé 7,5 millions de litres de dispersant chimique. Un volume jamais utilisé aux Etats-Unis.”

Reste également à s’assurer que le bouchon de ciment tiendra. BP doit à nouveau injecter du ciment d’ici une dizaine de jours, cette fois grâce deux forages de secours. Ce qui devrait permettre de sceller définitivement le puits.