DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie décrète un embargo sur ses exportations de blé - les cours mondiaux s'envolent

Vous lisez:

La Russie décrète un embargo sur ses exportations de blé - les cours mondiaux s'envolent

Taille du texte Aa Aa

A canicule exceptionnelle, mesures exceptionnelles : pour la première fois en onze ans, la Russie va imposer un embargo sur ses exportations de blé. Il entrera en vigueur le 15 août et devrait courir au moins jusqu‘à la fin de l’année.

Le premier ministre, Vladimir Poutine, s’en est expliqué devant les caméras de télévision.

“Au vu des températures anormalement élevées et de la sécheresse, je pense qu’il est justifié d’interdire temporairement les exportations russes de blé et de produits alimentaires dérivés. Il est vrai que nous avons suffisamment de réserves. Mais nous ne devons pas laisser flamber les prix de la nourriture sur le marché intérieur russe,” a-t-il déclaré.

Cette annonce a provoqué une flambée des cours mondiaux, qui ont atteint des plus hauts en 23 mois. Car si le blé russe ne représente que 8% de la production mondiale, la Russie n’en était pas moins le troisième exportateur mondial en 2009.

La sécheresse a conduit Moscou à revoir à la baisse ses prévisions de récolte à 70 millions de tonnes cette année, 20 de moins qu’en 2009. Les agriculteurs souffrent.

“La canicule a ruiné nos espérances, déplore Serguei Kryukov, directeur d’une exploitation collective. Il n’y a pas de pluie, tout se déssêche, le sol se craquèle.”

Le gouvernement russe a annoncé une aide financière de 890 000 euros au secteur, sous forme de subventions et de crédits.

Une première réponse aux prières des campagnes, désemparées devant la pire canicule qu’ait connu la Russie ces 130 dernières annnées.