DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : le front ouest des incendies recule

Vous lisez:

Russie : le front ouest des incendies recule

Taille du texte Aa Aa

Le front des incendies recule légèrement dans l’ouest de la Russie, mais dans le même temps il s‘étend vers le sud.

Aux abords du centre nucléaire de Sarov, les militaires abattent des arbres pour créer des coupe-feux. Les matières fissiles ont été évacuées mais tout danger n’est pas écarté. Le problème, c’est d’avoir négligé l’entretien des forêts.

Cet ingénieur peste contre le démantèlement du service des garde-forestiers il y a quatre ans.

Quant aux zones marécageuses, depuis que la production de tourbe a été abandonnée dans les années 70, elles ont été laissées à l’abandon. Les projets pour les remettre en eau ont toujours échoué. Les autorités russes
ont commis une erreur fatale car ces tourbières s’enflamment à la moindre étincelle.

La nouvelle crainte du jour, c’est que les incendies gagnent une région dont le sol a été irradié lors de la catastrophe de Tchernobyl. Des substances radioactives pourraient infecter l’air.

A Moscou, la fumée s’est un peu dissipée ce jeudi. Mais les habitants continuent de souffrir. “A la maison, raconte un moscovite, on utilise des remèdes de grand-mères. On n’a pas l’air conditionné, alors on accroche du linge mouillé aux fenêtres. C’est dur mais avec ça, on supporte.”

La capitale russe vit un “été toxique” comme l‘écrit un quotidien. Le bilan des incendies dans le pays a désormais atteint la cinquantaine de morts.