DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'OTAN avoue une nouvelle bavure en Afghanistan

Vous lisez:

L'OTAN avoue une nouvelle bavure en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

La désolation dans ce village afghan, et les aveux de l’OTAN… Une douzaine de civils auraient été tués lors d’opérations militaires dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. Et ce au lendemain même de directives données par le général Petraeus recommandant d‘épargner au maximum les pertes civiles.

“Si ces infidèles et ces fous ne quittent pas notre pays, déclare ce vieil homme, nous allons attaquer la ville de Jalalabad et il n’y aura plus alors de gouverneur ou d’Hamid Karzaï”.

Un contre-amiral de l’OTAN a affirmé qu’une enquête serait menée sur cette opération avec le gouvernement afghan et que des compensations seraient versées aux proches des victimes le cas échéant.

Selon les nouvelles directives du commandement de l’OTAN, les frappes sont interdites si il y a un risque de présence de civils, sauf si les troupes internationales sont mises en danger.