DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendies en Russie : la fumée s'est inflitrée partout à Moscou

Vous lisez:

Incendies en Russie : la fumée s'est inflitrée partout à Moscou

Taille du texte Aa Aa

La place rouge, vêtue d’un épais manteau blanc en plein été. On croit rêver, c’est pourtant bien un cauchemar que vivent en ce moment les Moscovites.

34 degrés Celsius, température relevée au lever du jour ce samedi matin. Une canicule qui dure depuis plus d’un mois, et toujours pas d’amélioration en vue.

Dans ces conditions, l’air, dans la capitale russe, reste irrespirable, obligeant ses habitants à porter des masques. Les niveaux de monoxyde de carbone ont été jusqu‘à 6 fois plus élevés que les seuils d’alerte.

Moscou suffoque, jusque dans son métro, construit pourtant en profondeur. Le port du masque est devenu là aussi une nécessité.

L’un des aéroports du nord de la ville est resté fermé plusieurs heures ce samedi. Seuls quelques avions ont pu décoller, au gré des conditions météorologiques.

Yelena Lezina, une scientifique, invite les Moscovites à limiter leur exposition à la fumée.

“En raison du niveau de pollution, nous recommandons fortement aux habitants de ne pas sortir. Il faut prendre toutes les mesures pour réduire la présence de contaminants dans l’organisme. Evitez de sortir dans la rue, sinon, assurez-vous d’utiliser plusieurs masques. Evitez aussi de ventiler votre appartement, et empêchez la fumée d’y pénétrer.”

Quant aux feux de forêts, ils continuent de se propager à travers le pays, avec encore près de 300 nouveaux foyers recensés en à peine 24 heures.

Pas loin de 200.000 hectares étaient encore en feu ce samedi, les dizaines de milliers de personnes mobilisées pour venir à bout des flammes sont dépassées.

52 personnes ont péri selon le dernier bilan.