DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : l'ONU sollicite la générosité internationale

Vous lisez:

Pakistan : l'ONU sollicite la générosité internationale

Taille du texte Aa Aa

Les eaux ne se sont pas retirées dans le Penjhab, comme dans les autres régions touchées par les inondations au Pakistan. La mousson, d’une violence sans précédent depuis 80 ans, a déjà affecté plus ou moins directement 14 millions de personnes. Près de la moitié a besoin d’aide immédiatement pour survivre.

Ban Ki-Moon sollicite donc la communauté internationale avant un appel formel prévu ce mercredi au siège de l’Onu à New York.

“Nous devons envisager aussi de mettre sur place une assistance à moyen et long terme”, a déclaré le secrétaire général des Nations Unies. “C’est une tâche considérable et de longue haleine. J’appelle donc les donateurs à soutenir généreusement le Pakistan en ce moment difficile.”

Au moins 1800 personnes seraient décédées au total au Pakistan et en Inde. Ic,i près de Nowshera, dans le centre du pays, les critiques sont vives envers Asif Ali Zardari. Le président pakistanais vient à peine de rentrer d’une tournée en Europe.

“Nos maisons s‘écroulent et ça n’a pas l’air d’inquiéter le gouvernement”, s’insurge ce commerçant. “Un gouvernement est censé agir comme un parent. Il ne peut pas nous délaisser pour aller faire une ballade à l‘étranger, c’est scandaleux”.

Les bailleurs de fonds étrangers auraient déjà promis près de 93 millions de dollars d’aide pour les sinistrés. Est-ce suffisant ? Lorsque l’on sait que les dégâts s‘étendent désormais sur un millier de kilomètres, contraignant près de 8% de la population à l’exode.