DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Sud: des excuses japonaises "pas sincères"

Vous lisez:

Corée du Sud: des excuses japonaises "pas sincères"

Taille du texte Aa Aa

Depuis 18 ans et presque toutes les semaines, des Sud-Coréennes se rassemblent devant l’ambassade japonaise à Séoul.
Elles veulent des excuses, et celles faites récemment par le Premier ministre japonais pour toutes les années de souffrances infligées au peuple coréen pendant la colonisation de la Corée par le Japon sont, pour elles, loin d‘êtres suffisantes.

“Il aurait du présenter des excuses particulières à celles qui ont été traitées comme des esclaves sexuelles, pense l’une d’elle, ou ceux qu’on a forcé à travailler. Mais il s’est vaguement excusé, on ne peut donc pas considérer cela comme des excuses sincères”.

“J’ai été enrôlée quand j‘étais enfant alors je n’ai pas étudié beaucoup, explique une autre. Comment puis-je savoir ce qu’il veut dire? Je ne sais pas quel genre d’homme est ce Premier ministre.
Je pense simplement à ce que les Japonais ont fait de mal dans le passé”.

Débutée en 1910, la colonisation s’est achevée en 1945, à la fin de la Seconde guerre mondiale.

Avant et durant cette guerre, plus de 200 000 Asiatiques ont été enfermées dans des maisons closes, contraintes de satisfaire les militaires japonais.

Tokyo a toujours refusé de dédommager ces femmes pour les souffrances qu’elles ont enduré.