DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des zones radioactives en proie aux flammes en Russie

Vous lisez:

Des zones radioactives en proie aux flammes en Russie

Taille du texte Aa Aa

Les incendies en Russie peuvent-ils propager la radioactivité de certaines zones touchées par la catastrophe de Tchernobyl en 1986 ? La crainte exprimée la semaine dernière par le ministre des situations d’urgence refait surface alors que 4 000 hectares de zones radioactives ont brûlé depuis juillet. 
 
Les régions de Briansk, Kalouga et Toula, notamment, au sud-ouest de Moscou, ont été ravagées par les flammes.
 
Des volontaires se mobilisent, parmi lesquels des jeunes de Sidelnikovo. “ Nous parcourons les environs et éteignons les feux que nous apercevons, témoigne l’un d’entre eux. Mais ici, il y a plusieurs incendies qu’il nous est impossible d‘éteindre.”
 
Si la canicule persiste, la surface totale des incendies de forêt et de tourbières a toutefois diminué de moitié, passant de 174 000 hectares mardi à 92 000 hectares ce mercredi.
 
Le président Dmitri Medvedev et son Premier ministre Vladimir Poutine rejettent la responsabilité de la situation sur les dirigeants locaux. Ces derniers, comme la maire du village de Petrushino, estiment pour leur part que l’Etat central ne fournit pas les moyens nécessaires pour faire face à la situation. “ Nous n’avons pas assez de lances à incendies, déplore-t-elle. Nous en avons demandé à tout le monde mais nous n’avons rien obtenu.”
 
Bonne nouvelle enfin pour les Moscovites : un léger vent et quelques gouttes de pluie ce mercredi matin ont rafraîchi l’atmosphère et chassé la fumée des rues de la capitale. Amélioration durable ou non : les prochains jours le diront.